Salon de l’insertion professionnelle et de l’entrepreneuriat en Afrique Le Ministre Ben Kattra avocat de la destination Mali à Paris

Le Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle M. Maouloud Ben Kattra a coprésidé ce vendredi 24 novembres à Paris (France) avec la ministre française de l’enseignement supérieur, l’ouverture officiel du Salon de l’insertion professionnelle et de l’entrepreneuriat en Afrique dénommé Afrique Destination Emplois.

Le ministre Maouloud Ben Kattra avait à ses côtés plusieurs autres personnalités dont Mme Frédérique VIDAL, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation de la France, plusieurs ambassadeurs, la directrice et le Président du Conseil d’Administration de Campus France Directrice générale de Campus France, les Représentants de la Conférence des Présidents d’Université, de l’Agence Française de Développement, de l’Agence universitaire de la Francophonie, de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration, du Conseil Français des Investisseurs en Afrique et des Entreprises françaises, africaines et franco-africaines entre autres. 


Une vitrine internationale 
Dans son intervention le Ministre Maouloud Ben Kattra a tenu à exprimer sa gratitude à la Direction générale de Campus France a fait l’honneur d’associer le Mali à cet important salon nonobstant le contexte actuel de sortie de crise et de reconstruction économique, auxquels la France, partenaire historique du Mali dans de nombreux domaines, joue toute sa partition. 
La participation du Mali est notamment assurée par l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (représentée par son Directeur Mahamadou Fofana et l’expert en financement et garantie Adama Sidibé), la société Zabbaan Holding, l’ADEM qui regroupe des étudiants et des diplômés maliens et le Fonds de Garantie du Secteur Privé. 
Au cours de son intervention, le Ministre qui avait eu auparavant plusieurs contacts avec certains partenaires a souligné que cinq ans après 2012, le Mali a amorcé une dynamique de redressement en misant sur sa démocratie, la résilience des maliens, l’appui et l’accompagnement des partenaires comme les pays de la Région du Sahel, l’Union Africaine, l’Union Européenne et la France mais surtout la vision éclairée de son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA, président de la République, Chef de l’Etat. 
Un plaidoyer de la destination Mali 
En effet, le Mali de 2017, c’est un pays qui se stabilise et qui fait face à ses défis intérieurs avec un investissement accru dans le développent social et la paix, une croissance positive de plus de 5% et de nombreuses reformes sur le plan de la défense et de la sécurité mais aussi dans le secteur transversal des investissements. 
Il en a profité pour inviter les entreprises françaises et africaines à prendre part au prochain grand Forum International sur les Investissements « Invest in Mali » organisé par le Gouvernement et prévu à Bamako du 07 au 08 décembre 2017. Ce forum vise à mettre en lumière une économie et un Mali qui affirment une ambition forte : redevenir l’un des hubs économiques de la sous-région ouest africaine et renouer avec l’esprit de conquête qui fonde et nourrit l’histoire du Mali.
En effet l’Afrique possède la population la plus jeune du monde. Plus de la moitié de sa population a moins de 25 ans et la tranche 15-25 ans est estimée à 200 millions de personnes. Cette jeunesse représente à la fois un défi et des opportunités pour les décideurs. Au Mali, pays essentiellement rural, le taux de chômage se situe ces trois dernières années autour de 10% pour une population estimée à 17,2 millions d’habitants. La faible qualification des jeunes et le manque d’opportunités d’insertion se traduisent le plus souvent par les phénomènes de précarité, de sous-emploi, la migration et malheureusement le banditisme et terrorisme transnational, etc.
Ces défis, a indiqué le ministre Kattra, convoquent toute la pertinence de politiques publiques vigoureuses pour stimuler la création d’emplois, l’intégration dans les programmes scolaires de l’acquisition de compétences en entreprenariat avec un dispositif de financement et d’accompagnement. 
Aussi la lutte contre le chômage passe impérativement par la création d’entreprises afin de donner aux demandeurs d’emplois les moyens d’être des acteurs du développement. Cet objectif retenu dans la politique nationale de l’emploi et le programme emploi jeune requièrent le renforcement continu de la formation professionnelle, le développement des filières courtes et professionnalisantes dans les structures universitaires et aussi le développement de l’initiative privée. 
Les poumons dynamiques enseignement -emploi 
Il a ajouté que la coopération internationale représentait un atout indéniable pour aider les pays en développement à résorber la crise de l’emploi dans un contexte de croissance encourageante. 
Il a également salué l’action de Campus France auprès des étudiants africains dans la mise en place de programmes d’insertion, d’échanges, d’information et d’orientation. A la rentrée 2016, la France a accueilli 142 608 étudiants africains inscrits dans son enseignement supérieur dont 65 645 en provenance d’Afrique subsaharienne. En 2016/2017, la France a accueilli 2 801 étudiants maliens dont 85.7% inscrits à l’université, 11.9% dans les grandes écoles / écoles d’ingénieurs / écoles d’art/écoles spécialisées et 2.4% en écoles de commerce / gestion et vente. 
Le forum vise à faciliter l’insertion professionnelle et l’accompagnement l’entrepreneurial en Afrique subsaharienne des diplômés de l’enseignement supérieur français, notamment les diplômés africains. Il s’agit également de promouvoir les formations professionnalisantes, les offres de stages, de volontariats internationaux, et de disposer d’une connaissance plus fine des besoins en formation du marché de l’emploi africain.
Afrique Destination Emplois est le premier forum Campus France dédié à l’insertion professionnelle et à l’entreprenariat en Afrique des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur français. Il est essentiellement destiné aux entreprises qui recrutent en Afrique, des établissements qui investissent en Afrique ainsi qu’aux des dispositifs structurels d’accompagnement à l’entrepreneuriat en Afrique. 
Une soixantaine d’entreprises et des acteurs de l’entrepreneuriat sont présents pour recruter dans plusieurs secteurs d’activités pour informer sur les opportunités professionnelles en Afrique et les conseils adaptés pour les projets de création d’entreprise.
Objectif insertion 
Le forum comprend des conférences, des tables rondes et des ateliers pour permettre de mieux informer, échanger et répondre aux questions sur l’entrepreneuriat, l’insertion professionnelle ou encore, sur la valorisation des parcours professionnels. En parallèle, les visiteurs pourront se rendre sur les stands des partenaires, où des créneaux seront proposés pour des rendez-vous individuels. 
L’évènement associe un ensemble de partenaires institutionnels et d’acteurs du secteur privé. Ouvert largement aux entreprises françaises et africaines implantées en Afrique, aux établissements d’enseignement supérieur et aux acteurs de l’entrepreneuriat en Afrique, il polarise l’attention de 1 000 étudiants, plusieurs missions diplomatiques dont une vingtaine de pays d’Afrique subsaharienne représentées représentés (Afrique du Sud, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Comores, Côte d’Ivoire, Ethiopie , Gabon, Ghana, Guinée, Kenya, Madagascar, Mali, Maurice, Mauritanie, Nigeria, Ouganda, Rwanda, Sénégal, Togo). 
Durant les deux jours, le forum est ouvert aux institutions impliquées en faveur de l’insertion professionnelle et de l’entrepreneuriat en Afrique, aux entreprises qui recrutent en Afrique, aux étudiants/jeunes diplômés qui cherchent une expérience professionnelle en Afrique, aux établissements d’Enseignement Supérieur français tournés vers l’Afrique, aux acteurs de l’appui à l’entrepreneuriat en Afrique.

CICOM APEJ 24 11 2017