AVIS POUR LA SÉLECTION DE 2 400 JEUNES A FORMER DANS LE CADRE DU PROJET EJOM DANS LES REGIONS DE KAYES, KOULIKORO, GAO ET DANS LE DISTRICT DE BAMAKO

Dans le cadre de la lutte contre la migration irrégulière, l’Union Européenne a mis en place un Fonds Fiduciaire d’Urgence pour l’Afrique pour contribuer à stimuler le développement économique et la stabilité sociale en créant des opportunités pour l'emploi des jeunes, y compris des femmes et des migrants de retour. Le consortium d’agences composé de la SNV (lead), d’ICCO, de WASTE, (toutes des agences néerlandaises) et de l’APEJ a bénéficié de 20 000 000 d’Euros (13 milliards de FCFA) sur ce fonds pour la mise en œuvre du projet « l’emploi des jeunes crée des opportunités ici au Mali » (EJOM). 

 

Les activités du projet vont contribuer à stimuler le développement économique et la stabilité sociale en créant des opportunités d'emploi pour 8620 jeunes à travers le développement des chaînes de valeur horticole, la gestion des déchets, l’agro-alimentaire et l’artisanat utilitaire dans les régions de Kayes, Koulikoro, Gao et le District de Bamako. 
L’une des problématiques de l’emploi des jeunes, réside dans leur faible capacité technique d’entreprendre c’est pourquoi dans cadre de ce projet, il est attendu que la situation des jeunes de 18 à 40 ans, de même que leurs capacités techniques et de gestion, s’améliorent à travers la mise en œuvre d’une stratégie de renforcement de compétences de base, techniques et entrepreneuriales, qui est mise en articulation avec des opportunités de marché.
Ainsi, dans sa Logique d’intervention, le projet prévoit la formation de l’ensemble des 8 620 jeunes bénéficiaires sur le module unique de base (Gestion d’entreprise et compétence de vie) et sur des modules techniques en horticulture, gestion des déchets, en agroalimentaire et en artisanat utilitaire.
Pour la réalisation de cette activité de formation, il est prévu pour l’année 2018 le recrutement et la formation de 2 400 jeunes dans les zones d’intervention.

Par le présent avis, le Directeur Générale de l’APEJ, au nom du consortium, invite les jeunes remplissant les conditions ci après à faire acte de candidature :

• Etre de nationalité malienne ;
• Etre âgé de 18 à 40 ans (Y compris les migrants de retours et les femmes);

• Etre intéressé par l’un des secteurs d’intervention du projet (Horticulture, Agro-alimentaire, Gestion des déchets et Artisanat utilitaire);

• Accepter de répondre à toutes les demandes d’information venant du projet ;

• Accepter de fournir le nom et l’adresse d’une personne de référence (parrain ou marraine) ;

• Etre disposé à suivre la formation en entreprenariat et la formation technique ;

• Accepter d’être suivi et accompagné techniquement (coaching) ;

• S’engager à chercher et à rassembler, sous la supervision du formateur les informations nécessaires à l’élaboration d’un plan d’affaires simplifié ;

• Ne pas être bénéficiaire d’un projet financé par l’APEJ.

Les pièces à fournir sont les suivantes :

• Formulaire de candidature dûment renseigné ;
• Copie de la carte d’identité nationale ou la carte NINA;
• Copie d’extrait d’acte de naissance ;
• Tous documents attestant être un migrant de retour au Mali, s’il y a lieu.

La date limite de dépôt des dossiers de candidature est le 20 février 2018 à 16 h00.

Les dossiers de candidature peuvent être déposés dans les régions de Kayes, Koulikoro, Gao et le District de Bamako aux niveaux des mairies des communes, les cercles, les coordinations régionales de l’APEJ, les bureaux des équipes régionales de la SNV et d’ICCOCoopération.

                                                                                                                                          Bamako, le 29 janvier 2018