Coopération Sino-malienne: LE CHEF DE L’ÉTAT INAUGURE LE CENTRE ULTRA MODERNE DE FORMATION PROFESSIONNELLE

L’ouvrage ultra-moderne, bâti sur une superficie de 1,5 hectare, est constitué de 29 salles de classe, 34 bureaux et ateliers tous équipés et 11 filières de formation dans le domaine du BTP, sis à Bamako-Séno, près de la base de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA).

 Dans le cadre de sa politique de gestion des flux et d’amélioration de la qualité des ressources humaines, le gouvernement s’est engagé dans la construction d’un dispositif de formation professionnelle cohérent et répondant à ses besoins. Cette volonté s’est traduite par la mise en place d’un Programme décennal de développement de la formation professionnelle pour l’emploi. L’objectif de la démarche étant de contribuer à la réalisation des objectifs de croissance à travers le développement des qualifications professionnelles et des compétences des ressources humaines.

La réalisation de ce Centre de formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme décennal de développement de la formation professionnelle pour l’emploi. L’infrastructure a été inaugurée, hier, par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. C’était en présence du premier ministre, Chef du Gouvernement, entoure de plusieurs ministres de la république, de l’Ambassadeur de la République populaire de la chine au Mali, M.Zhu Liying ; des présidents des Institutions de la République, ainsi que les représentants des institutions et organisations internationales accréditées au Mali.

 

Faut-il rappeler que la réalisation de ce projet d’envergure appelé Centre de Formation Professionnelle (CFP) qui ouvre ses porte au grand public ce matin, est le fruit de la coopération économique et technique, signé le 22 décembre 2014, entre le Gouvernement de la République Populaire de Chine et le Gouvernement de la République du Mali. L’ouvrage ultra moderne est bâti sur une superficie de 1,5 hectare. Il est constitué de 5 blocs et sa réalisation a coûté 19 milliards de FCFA.


Le complexe contribuera à satisfaire les opérateurs économiques en ressources humaines qualifiées, à renforcer l’employabilité des jeunes et à faciliter leur insertion dans le marché du travail. Il permettra aussi d’appuyer la compétitivité des entreprises par la formation continue et les actions de perfectionnement des salariés à travers la composante 3 relative au développement de l’offre de formation dans les filières porteuses.

Le Centre, construit en 17 mois, est constitué de 29 salles de classe, 34 bureaux et ateliers tous équipés et 11 filières de formation dans le domaine du BTP, notamment des métiers comme la menuiserie (métallique et bois), la peinture, la décoration, la plomberie, la chaudronnerie, l’électricité, le bâtiment (carrelage, staff, maçonnerie).


A cela, il faut ajouter les modules de formation relatifs au froid et à la climatisation, à la maintenance d’engins lourds, la construction métallique, l’électricité photovoltaïque, etc. Ce joyau architectural comprend aussi un bloc d’espace culturel composé de terrains de tennis, de basket et de sport en plus d’un bloc de cuisine et toilette, de deux forages équipés, avec un château d’eau d’une capacité de 30m3 et d’une voirie interne. Il dispose de tout l’équipement nécessaire à la formation professionnelle, donc nul besoin d’aller désormais ailleurs. Pour un début, le Centre pourra accueillir 350 élèves.

Le maire URD de la commune VI Boubacar Kéïta, de rappeler à l'auditoire qu'IBK en qualité de Premier ministre avait inauguré le lycée Ibrahim LY où il venait d’être admis comme jeune lycéen en octobre 1994. Il avait 16 ans. 


Boubacar Keïta c'est aussi l'homonyme du père au Président. Autre coïncidence heureuse, le maire Boubacar est né lui aussi un 29 janvier comme le Président et son père Konimba porte le même prénom que la mère au Président. Je m’arrête là pour le moment.


«Ce centre constitue une réponse aux préoccupations du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, visant à préparer une jeunesse capable de relever le défi d’une main d’œuvre de qualité, bien adaptée aux besoins de l’économie nationale», a expliqué le ministre Maouloud Ben Kattra.

Ensuite il s’exprimera en ces terme : « En m’adressent aux apprenants qui vont constituer la première promotion de ce Centre de formation professionnelle que vous inaugurez aujourd’hui, je leur demande d’être des exemples pour les autres jeunes qui hésitent à apprendre un métier pour leur autonomisation. Les filières qui vont être enseignées dans ce centre sont en adéquation parfaite avec les besoins du marché du travail. ».

De son côté, l’ambassadeur de Chine Zhu Liying dira « la Chine sera  aux côtés du Mali pour d’autres accompagnements et pour d’autres circonstances ».

Le chef de l’Etat s’est réjoui de cette réalisation d’une si grande importance pour notre pays. «Nous rendons grâce à Allah qui nous a permis aujourd’hui, de passer d’un rêve à une réalité. Ce Centre que nous venons d’inaugurer aujourd’hui, fruit de la coopération avec la Chine, est précisément une réponse adéquate à la question de l’employabilité de la jeunesse», a fait remarquer Ibrahim Boubacar Keïta. Pour le président de la République, ce Centre rajoute davantage sa confiance en l’avenir du pays et en la jeunesse malienne. «Tous les jeunes qui auront la chance de passer par ce Centre offert par le peuple chinois au peuple du Mali, auront l’assurance d’un emploi stable, porteur et durable et répondant aux besoins du pays en termes de qualité, d’attente dans les domaines, aujourd’hui, absolument en progression», a souligné le président Keïta.

SOURCE : CCOM/MEFP