LA VOIX DES JEUNES DU SAHEL DÉMARRE LA PHASE II DE SON PROJET

Le ministre de la Jeunesse et de la Reconstruction Citoyenne, Amadou Goïta a procédé ce mercredi 12 décembre 2018 au lancement de la phase 2 du Projet

« La Voix des Jeunes du Sahel » intitulé ‘Dialogue entre les jeunes et les Institutions’. C’était à l’Hôtel Radission Blu de Bamako en présence des représentants de l’Union européenne et de l’ambassade du Danemark.

La Deuxième phase du projet « La Voix des Jeunes du Sahel » vient d’être lancé à Bamako. La cérémonie de présentation du projet a enregistré la participation du ministre malien de la Jeunesse et la Reconstruction Citoyenne, Amadou Goïta et les partenaires techniques financiers du Mali (UE et l’Ambassade du Danemark).

 

Ledit projet est financé par l’Union Européenne et le Royaume du Danemark et sa mise en œuvre est assurée par le Centre pour le Dialogue Humanitaire (HD). Le projet intervient dans les 5 pays du G5 Sahel et couvre 25 régions dont 5 régions par pays avec pour cible 1250 jeunes et 50 jeunes de la diaspora.

Lancé en mai 2017, les résultants de la première phase de « La Voix des Jeunes du Sahel », sont qualifiés de satisfaisants par le ministre Goïta et les bailleurs.

En effet, le projet dans sa première phase a structuré un dialogue entre la jeunesse du G5Sahel et leurs autorités dans le but de favoriser leur implication effective dans le processus de décision politique, économique et social.

Pour la présente, le projet va consister à intégrer les organisations de la jeunesse dans le processus d’élaboration et de mise en œuvre des politiques de développement en faveur des jeunes. C’est dans cette optique que les jeunes ont formulé des messages sur les thématiques ayant trait à l’éducation et la formation professionnelle, aux opportunités économiques, à la participation citoyenne des jeunes, à la migration, à la radicalisation ainsi qu’à la paix et sécurité.

Le Ministre de la Jeunesse et de la Reconstruction Citoyenne, Amadou Goïta dans son adresse, a signifié sa gratitude à l’UE et au Royaume du Danemark pour leur soutien à la jeunesse via ce projet. Pour le ministre Goïta, les messages portés par les jeunes sont promettant car ils démontrent que les jeunes ont pleinement conscience de leur rôle incommensurable dans l’édifice national. Un rôle qu’il dit tracé dans le programme présidentiel et porté par son département conformément à la volonté politique du Président de la République.

S’agissant des thématiques de la phase II du projet « La Voix des Jeunes de Sahel », le ministre en charge de la jeunesse, a laissé entendre que son département évoluait déjà dans ce sens c’est-à-dire travailler pour l’adéquation formation/ emploi, renforcer la jeunesse pour une éducation de qualité et élargir les opportunités économiques aux jeunes.

Quant au représentant de l’Union Européenne et celui du Royaume du Danemark, ils ont successivement assuré de leur accompagnement.